Les pansements AQUACEL®

Les trois entraves à la cicatrisation

drei_feinde.png

L’excès d’exsudat et les infections sont connus depuis longtemps comme étant des entraves à la cicatrisation des plaies. Aujourd’hui, nous comprenons mieux l’importance du biofilm comme facteur de ralentissement de la cicatrisation.

Un biofilm se forme lorsqu’une colonie bactérienne sécrète une couche de mucus pour se protéger9. Environ 80 % de toutes les infections dans le secteur de la santé sont causées par des films biologiques10. La plaque dentaire, les infections des voies urinaires et les infections oculaires sont toutes liées à un biofilm11-13. Bien que vous ne puissiez pas toujours le voir, la plupart des plaies chroniques présentent un biofilm14. C’est l’une des principales raisons du ralentissement de la cicatrisation15 et un précurseur des infections16.
Il est difficile d’éliminer complètement un biofilm17, même en ayant recours à un débridement. De plus, il se reconstitue rapidement18.
En effet, le biofilm :

  • est résistant aux substances antimicrobiennes (telles que PHMB19, le miel20, l’iode21,22 et l’iode23)
  • est résistant aux antibiotiques24
  • est résistant aux tentatives de nettoyage et de fermeture de la plaie par le corps19

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs. Politique de cookieInstructions de cookies.